This website will not display properly without JavaScript enabled. Ce site ne peut pas s'afficher correctement sans JavaScript.

Articles (71)

Mouloud Feraoun et Emmanuel Roblès. Le «Journal et Plaidoyer pour un rebelle» - Amitié et engagement

(À Jean-Claude Xuereb) Le titre de mon intervention affiche deux noms, deux œuvres et deux notions. Toutefois la mention des œuvres auxquelles je me réfère est centrale sans être exclusive dans mes propos.  Ce qui m’intéresse, à partir d’elles, est d’interroger deux amis dans le lien d’un engagement...


Relations franco-algériennes : des engagements exemplaires, une leçon pour le présent

Les relations entre l’Algérie et la France ont évolué en dents de scie depuis l’indépendance de notre pays. Otages d’enjeux politiciens, elles ont été souvent instrumentalisées dans le sens d’intérêts catégoriels. Pourtant cela n’a pas été toujours le cas et paradoxalement, aux...


Les nouveaux historiens : recherches sur la guerre d’indépendance de l’Algérie

Les 9 et 10 novembre 2012, s’est tenu à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis un colloque international intitulé : Entre continuités et ruptures générationnelles. Les recherches sur la guerre d’indépendance algérienne cinquante après, organisé par le professeur Aïssa Kadri, directeur du département « Maghreb-Europe » et les jeunes historiens Moula Bouazi...


Démocratie et conflits de mémoires

La France d’aujourd’hui reste enfermée dans de multiples conflits de mémoires anciens ou plus récents. Sans parler de la mémoire meurtrie des protestants (la Saint-Barthélémy, les dragonnades du début du XVIIIe siècle après la révocation de l’édit de Nantes) ou cel...


Périple de la douleur

Ulysse : Dis-moi nettement, ô déesse, si j'évitais Charybde pour m'attaquer à Skylla… Circé : Tu ne vois toujours que guerre et lutte !… Skylla ne peut mourir ! C'est un mal éternel ! Un monstre inattaquable ! I Le seul pays où l'on s'égare Ulysse ne l'a pas compris Disjoint la trame et l'en sépare Le cœu...


Et leurs têtes ?

Gravure de 1888 Ce sont les oubliés du voyage en Algérie de François Hollande. Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, Cheik Bouziane, Bou Amar Ben Kedida, Si Moussa Al-Derkaoui, Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui, Aïssa Al-Hamadi, six résistants qui se sont battu avec courage et détermination contre le cor...


Henry Laurens, « Français et Arabes depuis deux siècles »

Livre de Henry Lauren Voici un petit livre inédit dans la collection « Texto » des éditions Tallandier (2012) composé de deux textes publiés, le premier d’abord à l’université Mohammed V Rabat-Agdal en 2011, le second dans la revue Le Débat n° 164, mars-avril 2011. Le grand professeur, titulaire depuis 2003 de la chaire d’Histoire...


6 octobre 2011 – 6 octobre 2012, Souvenons-nous ensemble

Le dépôt de gerbe au Père-Lachaise devant la stèle aux victimes de l'OAS - © Union locale CGT Paris 10e ...ou Merci à Jeanne Puchol pour son livre Charonne - Bou Kadir, 1961-1962 une enfance à la fin de la guerre d’Algérie Le 6 ...


Enseigner la « guerre d’Algérie » [1] dans le second degré en France

Un sujet « chaud », polémique qui se résume en deux idées principales antithétiques ou deux paradoxes : on ne dit rien, on en dit trop, on le dit très mal : 1.  le sujet est ignoré et quand il est traité, c’est de manière partielle et partiale, lié à la permanen...


L’OAS et l’aveuglement des “jusqu’auboutistes” de l’Algérie française…

...ou pourquoi une issue du type de celle de l’Afrique du Sud n’a pas été possible en Algérie. Gilles Manceron le 17 mars 2012 à Évian, © Michel Tréboz L’Afrique du Sud connaissait, jusqu’à la fin des années 1980, une situation qui, à certains égards, pouvait être comparée à c...


Dernier Lien en ligne

PDF le-lien-69.pdf    (besoin de mot de passe ?)

Récents

Par thème

Par année

Newsletter


Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons
L’association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons publie une revue annuelle, Le Lien, qui figure au répertoire international des périodiques. Celle-ci est diffusée aux adhérents et sympathisants en France, en Algérie et Outre-mer. Tous n’ont pas connu Max Marchand et ses compagnons, mais ils croient à la tolérance, à l’humanisme, à la fraternité, à la solidarité et à la paix. Si vous, qui venez de lire ce texte, croyez à ces valeurs, nous serions heureux de vous accueillir pour travailler ensemble, au sein de l’association.