This website will not display properly without JavaScript enabled. Ce site ne peut pas s'afficher correctement sans JavaScript.

Actualités (11)

Cimetière du Père-Lachaise samedi 6 octobre 2018 Hommage aux victimes de l’OAS

Le lundi 5 mars dernier, sur France Inter, à 8 h 35, le ministre de l’Éducation nationale déclarait : « Je ne suis pas non plus un fanatique de la commémoration. » Quelques jours plus tard, le 16 mars, il fait ce qu’il dit et décide de ne pas être représenté – et à travers sa foncti...


Le colloque du 16 mars 2018 à Paris

Le colloque aura lieu au ministère de l'Éducation nationale, salon Condorcet (110 rue de Grenelle) sur le thème : Enseignement de la musique à Alger avant l'indépendance 14h30 : Ouverture, Jean-Philippe Ould Aoudia 14h45 : Le conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique d’Alger (1946-1964), Marybel Dessagnes, musicologue, compositric...


Le colloque du 8 mars 2018 à Alger

Le colloque aura lieu au Centre d’études diocésain des Glycines (5, chemin Slimane Hocine) sur le thème : L’Enseignement de la musique, du théâtre et des arts en Algérie 9h : Ouverture, Jean-Philippe Ould Aoudia 9h10 : La nawba andalousienne : tradition savante Rachid Guerbas, compositeur, musicologue, directeur de l’ensemble...


Message de la cheffe de Cabinet de la ministre de l’Éducation nationale

Monsieur le président de l’association « Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs Compagnons », Mesdames et messieurs, Chers amis, La cérémonie du souvenir qui nous rassemble prend, cette année, une résonance particulière. Particulière, d’abord, parce que cela fait aujourd’hui, ...


Justices & Algérie

"Justices & algérie" est le thème de notre colloque qui aura lieu le 18 mars 2016 au Ministère de l’Éducation nationale de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 101, rue de Grenelle – Paris VIIe Salle Marchand-Feraoun 14h30 : Ouverture du colloque, Jean-Philippe Ould Aoudia 14h45 : L’administratif...


Paris, 13 novembre 2015

Communiqué La jeunesse innocente et la vie ont été frappées dans la capitale de la France le 13 novembre 2015. Pour avoir connu l’horreur le 15 mars 1962 à Alger, où des terroristes de l’OAS ont assassiné six dirigeants des Centres sociaux éducatifs parfaitement innocents, nous sommes bien instruits des conséquences dramatiques q...


Béziers, samedi 14 mars

Les nostalgiques de l’Algérie française ne sont pas les bienvenus ! Communiqué inter-associatif Le maire de Béziers, soutenu par le Front national, s’apprête à débaptiser une « rue du 19 mars » pour la renommer rue du « Commandant Hélie Denoix de Saint Marc ». La cérémonie est prévue p...


La bêtise qui froidement assassine

« La bêtise qui froidement assassine » était le titre en Une du Monde du 18 mars 1962 qui reproduisait la lettre de Germaine Tillion, rédigée après l’assassinat le 15 mars par l’OAS de six dirigeants des Centres sociaux éducatifs que la déportée résistante avait créés. Pour elle, le...


Pour la vérité sur l’assassinat de Maurice Audin

La Ligue des droits de l'homme, Mediapart et L'Humanité vous invitent à un débat sur l'assassinat de Maurice Audin à Alger en juin 1957, suivi d'un appel pour la reconnaissance de ce crime d'État et des violations des droits de l'homme par l'armée française durant la guerre d'Algérie. Rendez-v...


Droit de réponse à un article d’« El Watan » mettant gravement en cause Emmanuel Roblès

Le 13 janvier 2014 paraît en Une de la page Culture d’El Watan un article d’Ali Cherarak intitulé : « Mouloud Feraoun, cet écrivain qu’on ne cessait d’assassiner », dans lequel le journaliste rapporte, sans les mettre en question, les accusations inadmissibles d’Ali Feraoun à l’encontre d’Emmanuel Roblès lors d’une conféren...


Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons
L’association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons publie une revue annuelle, Le Lien, qui figure au répertoire international des périodiques. Celle-ci est diffusée aux adhérents et sympathisants en France, en Algérie et Outre-mer. Tous n’ont pas connu Max Marchand et ses compagnons, mais ils croient à la tolérance, à l’humanisme, à la fraternité, à la solidarité et à la paix. Si vous, qui venez de lire ce texte, croyez à ces valeurs, nous serions heureux de vous accueillir pour travailler ensemble, au sein de l’association.