This website will not display properly without JavaScript enabled. Ce site ne peut pas s'afficher correctement sans JavaScript.

CSE Bulletin de liaison N°19


Attention aux brûlures
PDF

Bulletin de liaison, d'information et de documentation N°19
diffusé par le Service des Centres Sociaux Éducatifs
Château Royal, El-Biar, Alger
3e Trimestre 1961 (imprimé en octobre 1961)

Le fichier est au format PDF. Il s'ouvre dans une nouvelle fenêtre.

Sommaire

  • Éditorial (par Marcel LESNE)
  • Pédagogie :
    — Organisation pédagogique du CSE
    — Mission d'études en Grèce et en Sardaigne (par M. Mouloud FERAOUN, Inspecteur, chargé de mission)
  • Vie des Centres :
    — Exposition en fin d'année dans les CSE
    — Participation au salon de l'Habitat à Oran
  • Coopération ;
    — La 1re Assemblée générale de i'A.C.E.B.A.
    — Règlement intérieur des coopératives d'éducation de base
  • Information - Documentation :
    — Des chiffres qui parlent (par D. GEVIN)
    — Les émissions TV d'éducation de base (par C. CASTAGNO)
    — Documents nouveaux
    — Stages I960-1961 du C.F.E.B
    — Liste des nouveaux centres
    — Centres en cours de construction

EDITORIAL

L'EDUCATION de base n'a ni l'ancienneté, ni l'expérience que les autres systèmes d'éducation ont acquises peu à peu au cours des âges. Vulnérable en soi à cause de ses faiblesses internes, son existence dans un pays comme l'Algérie, dans les circonstances actuelles, ne peut être que le résultat d'efforts incessants et d'une foi agissante à tous les échelons. Cette revue s'est toujours efforcée de montrer le vrai visage des Centres Sociaux Educatifs, en toute objectivité, et sans aucune intention de propagande. Combien de visiteurs ne nous disent-ils pas, en quittant nos établissements : « vous devriez montrer et dire davantage ce que vous faites, car ce que nous avons vu est véritablement nouveau et intéressant I »

Le personnel des Centres Sociaux Educatifs, qu'il soit administratif ou éducateur a, en effet, accompli durant ces dernières armées, un effort dont on mesure mal, de l'extérieur l'intensité et la continuité. L'important retard dans le domaine des constructions a été comblé et les programmes de 1959 et 1960 représentant 60 Centres nouveaux, soit 50.000 mètres carrés couverts, sont virtuellement achevés. Une nouvelle tranche de 60 Centres, prévue au programme de 1961, a été confiée à un nombre d'entreprises tel, que son achèvement peut être envisagé début 1962. Ainsi, la courbe d'accroissement prévue par l'ordonnance de 1958 s'inscrit-elle réellement dans les faits.

La mise sur pied de la structure académique prévue par l'arrêté de juillet 1957, prudemment menée, est presque accomplie et seules quelques mesures de déconcentration dans le domaine de la gestion du personnel - qui interviendront sans doute au début de la prochaine armée budgétaire - restent à étudier.

Mais c'est surtout dans le domaine pédagogique que l'effort a été intensif. S'ajoutant à un aide-mémoire administratif de 38 pages, accompagné de 107 pages de textes d'application choisis parmi les notes de service les plus importantes, les Chefs de Centre ont à leur disposition un aide-mémoire pédagogique, véritable recueil d'instructions officielles de 171 pages complétées par des documents annexes (537 pages de progressions, modèles de leçons, etc...) sans compter des commentaires et des notes diverses. Un journal mensuel pour récents alphabètes tiré à 15.000 exemplaires, 20 films fixes comportant chacun 26 à 34 photogrammes avec commentaires, 58 émissions radiophoniques, 16 émissions télévisées, 500 pages de textes rédigés en français élémentaire et se rapportant à des sujets très divers (25 nouveaux titres divers) attestent de l'effort accompli. Est-il besoin d'ajouter que, s'agissant d'un service de l'Education Nationale, ces documents sont l'œuvre de pédagogues avertis des problèmes de l'éducation de base et s'y consacrant depuis de longues années ?

Enfin, l'effort de préscolarisation non seulement n'a pas changé les objectifs initiaux du Service, mais la récente mise sur pied de coopératives d'éducation de base (30 % des centres existants ont créé de telles coopératives) montre à quel point le Service des Centres Sociaux Educatifs s'efforce d'aller au delà de la simple alphabétisation, de former l'individu à une vie économique, sociale et culturelle moderne, d'améliorer son niveau de vie.

Certes, c'est dans la conscience du devoir accompli aussi bien que dans la mesure des progrès réalisés que l'éducateur trouve de nouvelles forces pour persévérer. Mais il faudrait ici évoquer longuement les incessantes démarches des Inspecteurs et leurs tournées à travers le bled, par des routes souvent peu sûres, les efforts des Chefs de Centre en vue de parfaire l'organisation de leur établissments (sans cesse remise en cause par des événements divers) et aussi dans le bub d'étendre leurs activités éducatives, le dévouement du personnel sanitaire et des moniteurs de toutes disciplines exerçant souvent dans les pires conditions d'isolement, au contact direct avec les populations les plus déshéritées. Il faudrait également souligner les difficultés de toutes sortes - administratives ou politiques - et à tous les échelons dues à la situation dramatique de ce pays, pour mesurer tout le mérite de ceux qui travaillent aux Centres Sociaux Educatifs. S'ils ne sont pas seuls à connaître ces difficultés leurs conditions de travail se situent certainement parmi les plus mauvaises qui soient. C'est pourquoi, il est bon de rappeler, de temps en temps le mérite d'un personnel qui œuvre au sein même des collectivités sous-développées de ce pays, en s'appuyant sur la libre adhésion des populations.

Marcel LESNE
Inspecteur d’Académie, chargé du Service des Centres Sociaux Educatifs


Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons
L’association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons publie une revue annuelle, Le Lien, qui figure au répertoire international des périodiques. Celle-ci est diffusée aux adhérents et sympathisants en France, en Algérie et Outre-mer. Tous n’ont pas connu Max Marchand et ses compagnons, mais ils croient à la tolérance, à l’humanisme, à la fraternité, à la solidarité et à la paix. Si vous, qui venez de lire ce texte, croyez à ces valeurs, nous serions heureux de vous accueillir pour travailler ensemble, au sein de l’association.