This website will not display properly without JavaScript enabled. Ce site ne peut pas s'afficher correctement sans JavaScript.

Le colloque du 8 mars 2018 à Alger


Le colloque aura lieu au Centre d’études diocésain des Glycines (5, chemin Slimane Hocine) sur le thème : L’Enseignement de la musique, du théâtre et des arts en Algérie

9h : Ouverture, Jean-Philippe Ould Aoudia

9h10 : La nawba andalousienne : tradition savante
Rachid Guerbas, compositeur, musicologue, directeur de l’ensemble Albaycin, fondateur et premier directeur de l’Ensemble national algérien de musique andalousienne et de l’Ensemble maghrébin de musique andalousienne

10h05 : Musique et colonisation en Algérie
Malcolm Théoleyre, historien

11h : Le conservatoire de musique, de théâtre et de danse d’Alger (1946-1964)
Marybel Dessagnes, compositeur, musicologue, enseignante au conservatoire de
Cannes, directrice artistique de la compagnie « Le Contrepoint des sphères »

12-14h : Déjeuner

14h : Rattrapage culturel et temporalités politiques. Des projets et des actions théâtrales
en Algérie (1958-1962)
Hadj Miliani, professeur au département de Français, faculté des Langues étrangères de l’université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem, directeur de recherche associé au Crasc (Oran)

14h55 : Enseignement artistique en Algérie... de la technè à l’anomie systémique
Jaoudet Gassouma, plasticien, réalisateur, écrivain, maître assistant en analyse d’œuvre et expression plastique à l’école des Beaux-Arts d’Alger

16h05 : Le festival Raconte-Arts : un OVNI (objet vivant nettement identifié) dans le ciel d’Algérie
Hacène Metref, conseiller pédagogique de la jeunesse, directeur du festival Raconte-Arts

17h : Pause, suivie d’une écoute d’extraits musicaux

18h : Clôture.


Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons
L’association Les amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons publie une revue annuelle, Le Lien, qui figure au répertoire international des périodiques. Celle-ci est diffusée aux adhérents et sympathisants en France, en Algérie et Outre-mer. Tous n’ont pas connu Max Marchand et ses compagnons, mais ils croient à la tolérance, à l’humanisme, à la fraternité, à la solidarité et à la paix. Si vous, qui venez de lire ce texte, croyez à ces valeurs, nous serions heureux de vous accueillir pour travailler ensemble, au sein de l’association.